Nouveautés

 


LA COMEDIE, de Dante Alighieri :

Fnac

Amazon

   La Comédie cette Dantéide où le plus sûr réalisme se mêle avec l’allégorie et l’imagination parfois débridée, où l’histoire suit la mythologie ; où la vision d’un poète se transforme souvent en notre propre autobiographie ; où enfin, pour la première fois, le narrateur se confond avec l’acteur principal ou le témoin. –

   La Comédie – cette Histoire de la poésie européenne écrite au futur par quelqu’un qui a su réunir en lui saint Thomas et Homère, sous l’invocation de Virgile et de Mallarmé. –

   La Comédie est une de ces œuvres extraordinaires qui durent grâce à une technique que seuls leurs auteurs ont su inventer, et appliquer, une fois pour toutes. Chez Dante, ce parfait instrument s’appelle la terza-rima; après tant de traductions en prose, en vers libres donc faux, je préfère plutôt embrasser d’un seul geste tout le Poème, même au prix de perdre çà et là quelques beautés qui se perdent de toute façon, que de me résigner, dès le début, à sacrifier entièrement celle-ci – la magie de la troisième rime – dont dépendent toutes les autres, sans lesquelles La Comédie n’existerait pas !

   Traduire – poétiquement – La Comédie en fermant les yeux devant l’existence de la tierce-rime, c’est comme bâtir la maison sans le toit. Dans une telle maison on n’entendrait pas le bruit de la pluie. Ce livre contient le texte intégral du Poème de Dante traduit pour la première fois avec l’emploi constant de la triple rime et maints autres effets dont la plupart sont restés inaperçus par les dantologues, comme l’acrostiche de l’Enfer ou n’étaient pas pris au sérieux, ni par les dantologues ni pas les traducteurs, tel le mot differentemente du chant XXIV, 16, du Paradis !

   Il est vrai aussi que j’ai voulu, à la fin de ce millénaire, m’abandonner à cet exercice de la terza-rima, et le clore ainsi, au moins pour mon propre plaisir, comme Dante l’avait ouvert, pour le plaisir de tout le monde, passé et futur.

   Le lecteur doit oublier que La Comédie ait jamais porté dans son titre l’inutile prénom Divina !

Presse :

-Article de Ricardo Borghesi sur le site Italie à Paris : https://www.italieaparis.net/actualite/news/la-comedie-de-dante-selons-kolja-micevic-16341/

– Recension dans le numéro 96 de la revue RADICI : https://www.radici-press.net/shop/radici-n-96/


LES CHAUSSETTES DU ROI PIERRE, de Milovan Vitezovic :

Amazon

Fnac

   Attaquée de tous côtés, trahie par les Bulgares, la Serbie en 1915 n’a d’autre choix que de battre en retraite en empruntant la route du sud. Pierre 1er de Serbie, 70 ans, malade, qui a donné l’année précédente les pouvoirs militaires à son fils Alexandre, décidé alors de ne pas abandonner son peuple et le mène à travers les montagnes d’Albanie pour rejoindre les alliés en Grèce. Des dizaines de milliers de civils et militaires suivront le roi dans cette épopée qui sera plus tard appelée le « Golgotha Albanais ». Cette épreuve, autant catastrophique qu’héroïque, aura permis à l’armée serbe de faire partie de l’armée d’orient, qui sous les ordres du général d’armée de France louis Franchet d’Esperey aura reconquis toute la péninsule balkanique, jusqu’à la victoire totale.

   Pierre 1er et franchet d’Esperey jouissent d’une aura réciproque, ciment de l’amitié franco-serbe qui se doit d’être ravivée à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre !

   « Aimons la France comme elle nous a aimés ».

 


LES POESIES, de Francè Preseren :

Amazon

Fnac

   Francè Preseren est le père de la nation slovène. Poète né en 1800, il fut rejeté de son vivant. Il est maintenant l’un des plus illustres poètes des Balkans, lui qui prôna la liberté de son peuple slovène lorsqu’il était sous la coupe de l’empire d’Autriche.

   Ses poésies mélanges plusieurs amours : la femme, la nation et l’idéal. Ils furent tous déçus de son vivant, mais la postérité lui a donné raison.

   Première publication en français de la totalité de son oeuvre.